C’est le pouvoir de la peinture à transcrire ses impressions visuelles et affectives qui guide la démarche d’Étienne Côté. Chacune de ses toiles est le découpage d’un moment précis. Elle saisit l’instant, elle raconte une histoire, elle capte l’essence d’un lieu, elle traduit une lumière ou une couleur insoupçonnée, elle exalte un événement.

Quand j’ai une image en tête, mon plus grand défi c’est de la cadrer, de l’associer à un format.

Son style, nourri de ses voyages et sans cesse mûri au fil des ans, se caractérise par des couleurs vibrantes et des formes épurées grâce auxquelles les émotions submergent l’architecture et les paysages, à la campagne comme à la ville. Dans son atelier, loin des références, il improvise à chaque fois sur sa toile un hymne à la vie, une ode à la joie. L’inspiration jaillit de la mémoire d’un lieu, d’un parfum, d’une mélodie ou encore de la rencontre d’une ombre, d’une atmosphère, parfois même d’une parole.  

Je peins des tableaux qui stimulent l’imaginaire, qui inspirent le sourire, des œuvres avec lesquelles il fait bon vivre.

 Né à ville Saint-Laurent, Québec ( un mercredi ), celui qui se veut le peintre de la joie s’intéresse très tôt aux arts visuels et monte, dès l’âge de douze ans, sa première chambre noire où il s’exprime déjà en couleur.

Sa curiosité et son exploration de diverses pratiques artistiques l’incitent à se tourner vers le domaine publicitaire où il peut mettre à profit ses multiples talents. Directeur de création bien connu du milieu montréalais, il navigue pendant trente ans entre l’écriture, la photographie, le cinéma et la peinture avant de se consacrer exclusivement  à cette dernière technique qu’il pratique et développe parallèlement depuis l’enfance.

En septembre 2005, ses œuvres font partie de la sélection gagnante de la compétition internationale projekt30 à New York.

Exposé en solo à maintes reprises et représenté par plusieurs galeries au Canada, Étienne Coté a été sélectionné en 2007 pour représenter son pays à la Biennale d’art contemporain de Florence. 

Je veux que chacun de mes tableaux soit un porte-bonheur. 
Les toiles d’Étienne Côté font aujourd’hui partie de nombreuses collections corporatives et font également le bonheur de nombreux collectionneurs privés à travers le monde.  

Parcours--.jpg